Ci-dessus : Image © damircudic, iStock

Définition

L’aptitude à faire des liens fait intervenir un processus de connexion entre des connaissances antérieures et de nouvelles connaissances et expériences. Ce processus permet aux élèves de relier ce qu’ils lisent, voient, font et expérimentent à eux-mêmes, au monde qui les entoure et/ou à d’autres choses qu’ils ont lues, vues ou expérimentées antérieurement.

Il est important d’apprendre à faire des liens parce que…

  • cela permet aux élèves de s’appuyer sur des expériences antérieures pour élargir leurs connaissances et trouver du sens au monde autour d’eux;
  • cela leur donne la possibilité d’approfondir leur compréhension des concepts, des habiletés et de la nature des sciences et de la technologie;
  • cela les aide à mieux comprendre les relations entre les sciences et la technologie et les contextes sociaux et environnementaux de ces disciplines.

Développement de l’habileté « faire des liens »

Élèves

Éducateurs

Faire des liens entre expériences antérieures et nouvelles expériences (liens avec soi-même).

Inciter les élèves à faire explicitement des liens entre les nouveaux apprentissages et des expériences antérieures en leur posant des questions (p. ex., « Cela vous rappelle‑t‑il quelque chose que vous avez déjà vu ou fait? Qu’est‑ce qui est pareil? Qu’est‑ce qui est différent? »).

Faire des liens entre les nouvelles expériences et des connaissances antérieures avant d’entamer les enquêtes ou les défis « Concevoir et construire ».

Encourager les élèves à puiser dans leurs connaissances et expériences antérieures quand ils font des prédictions sur l’issue de leurs enquêtes (p. ex., « Que savez-vous déjà de... qui pourrait vous aider à …? »).

Faire des liens entre les nouvelles expériences et des connaissances antérieures pendant les enquêtes ou les défis « Concevoir et construire ».

Rappeler aux élèves de se référer à des connaissances et expériences antérieures pendant qu’ils mènent des enquêtes (p. ex., « Avez-vous vu cela se produire auparavant? »). Les liens effectués pendant les enquêtes aident les élèves à faire des observations plus avisées et leur inspirent des solutions aux problèmes.

Faire des liens entre les nouvelles expériences et des connaissances antérieures après les enquêtes ou les défis « Concevoir et construire ».

Inciter les élèves à comparer les résultats des enquêtes et des défis « Concevoir et construire » à ceux d’enquêtes et de défis antérieurs. Ces liens aident les élèves à réfléchir à leur apprentissage et à l’évaluer.

Faire des liens entre les enquêtes et ce que l’on a lu ou vu.

Faciliter l’établissement de liens entre ce qui se produit dans les enquêtes des élèves et ce que racontent les histoires et autres médias (p. ex., une vidéo, un film, une émission de télévision), par exemple en réfléchissant à haute voix à un lien : « Quand je vois combien nos graines ont poussé, cela me rappelle une histoire que nous avons lue la semaine dernière. Vous savez de quelle histoire je parle? »

Faire des liens entre les enquêtes et le monde extérieur à la salle de classe (liens monde-école).

Utiliser des mots tels que « Tu penses comme un scientifique quand tu …. », ou « Quand tu faisais…, tu pensais comme un mathématicien » lorsque les élèves se livrent à des enquêtes.

Aider les élèves à faire des liens entre les événements et les phénomènes survenus dans leur monde à eux et les sciences et technologies enseignées à l’école. Par exemple, quand un enfant apporte un nid qu’il a trouvé, profiter de l’occasion pour établir des liens avec les enquêtes des élèves sur des êtres vivants.

Faire des liens entre ce qui se produit à l’intérieur de l’école et en dehors (liens maison-école).

 

Offrir aux élèves des occasions de partager avec leurs camarades de classe des expériences vécues à la maison et dans leur communauté (p. ex., leur poser des questions au sujet de leur jardin à la maison).

Donner aux familles des occasions d’apprendre ce qui se passe à l’école (p. ex., sur le blogue de la classe ou un autre média social, pendant les journées portes ouvertes de l’école ou en invitant les élèves à partager leur apprentissage avec leur famille de diverses façons, comme de rapporter chez eux des plantes qu’ils ont fait germer et pousser à l’école, d’emporter des livres de science pour les lire avec leur famille durant la fin de semaine, ou de partager des photos de leur activité de construction réalisée avec des blocs.

Faire des liens entre les principes scientifiques et des phénomènes scientifiques observés au cours d’une enquête.

Remarquer et nommer les principes scientifiques et les phénomènes scientifiques observés au cours des enquêtes faites par les élèves (p. ex., « Rappelez-vous, quand nous étions au parc, nous avons vu un pommier avec une nuée d’abeilles autour des fleurs? Ce… m’y fait penser parce que … »; « Nous parlions des choses dont les humains ont besoin pour vivre et grandir. Je me demande ce qu’il faudra à nos graines de tomates pour vivre et grandir. Auront‑elles besoin des mêmes choses ou d’autres choses? Comment le savez‑vous? »).

Faire des liens entre les processus scientifiques employés et la nature des connaissances scientifiques à posséder pour les enquêtes et/ou les défis « Concevoir et construire » (p. ex., comprendre ce que signifie « penser comme un scientifique »).

Rappeler aux élèves qu’ils font de la science comme de vrais scientifiques quand ils se livrent à une enquête scientifique.

Aider les élèves à comprendre et à suivre les processus scientifiques et technologiques conventionnels, en tenant compte de leur aptitude et de leur stade de développement.

Montrer aux élèves que faire de la science implique des processus et des méthodes qui ont évolué et se sont installés au fil du temps pour faire progresser la connaissance (présenter l’origine historique des processus et méthodes scientifiques et technologiques et leurs innovateurs).

Voir :

Habiletés connexes